dimanche 15 mai 2011

"Le" restaurant Wen Zhou de Belleville

dimanche 15 mai 2011

Il y a deux semaines au réveil, une envie irrépressible me prit : manger de la cuisine Wenzhou. Etant à cinq kilomètres du quartier de prédilection – Belleville – je me pare de ma tenue du dimanche, accompagnée de mon cher I.D. toujours partant pour un déjeuner gourmand. Consciente des conséquences de ma fringale dominicale, je décide de privilégier la marche pour me rendre chez l’un des meilleurs restaurant Wenzhou de Belleville, nommé en toute simplicité : Restaurant Wenzhou.

La vitrine est à l’honneur de Monsieur Alexandre Wu, le patron de l’établissement : articles de presse fièrement exposés, en majorité sur les fameuses brioches farcies « Maison ». D’ailleurs à l’intérieur du restaurant, une partie est entièrement consacrée à ces bouchées souvent consommer à emporter. Vous constaterez bien vite, si vous mangez sur place, le bal des clients qui vont et viennent uniquement pour s’approvisionner.

Une fois assis, nous débutons par les inconditionnels brioches au porc laqué et galettes aux légumes salés (qui sont souvent des feuilles de moutarde). Les brioches fumantes arrivent sur la table. Nous nous délectons. D’autres choix sont possibles en entrée (dont divers raviolis).

Pour le plat, j’ai opté cette fois pour des nouilles sautées au poulet et ciboule. La cuisson des nouilles était bonne, ferme, et l’assaisonnement à base de sauce d’huitre goûteuse. I.D. a choisi un plat plus particulier, des tripes sautées aux carrés de sang de porc (une sorte de boudin locale, qu’on utilise beaucoup dans les soupes ou le gruau de riz). Il s’agissait d’intestins coupées en rondelle accompagné d’une sauce et d’aromate. Pour les moins aventureux, le descriptif pourra vous paraître peu attrayant, mais à la dégustation, les ingrédients sont vite oubliés au profit du goût.

Nouilles sautées au poulet

Tripes sautées aux carrés de sang
A nos précédents passages, nous avions été conquis par les soupes à base de légumes et viandes (très copieuses).

Le service est agréable et rapide. Le patron a le contact facile. Les discussions entre la clientèle du restaurant vont ainsi bon train.

Les tarifs restent raisonnables, dans la moyenne pratiquée dans le quartier, entre 6 à 8 euros pour un plat. Les brioches sont à moins d’1 euro.

Bref, une bonne adresse pour découvrir une cuisine traditionnelle et provinciale de Wenzhou.

Restaurant WenZhou / Salon de thé WenZhou
24 Rue de Belleville, 75020 Paris
Horaires 10 h – 20h
Métro : Belleville
Diana

6 commentaires:

P'tit Panda a dit…

C'est effectivement une très sympathique gargotte de Belleville.
La déco est minimaliste, mais les plats sont souvent bons.
Signe qui ne trompe pas : il y a de plus en plus de Gaulois parmi la clientèle.

I.D. a été très courageux (et téméraire) :D

Un peu plus haut dans la rue (non loin du resto Lao Siam), il y a un petit resto familial spécialisé dans les raviolis.
Les raviolis sont préparés devant les clients, gage de propreté et d'authenticité "faite maison".
Une petite famille sympa, et les prix tout petits !

I.D. a dit…

> I.D. a été très courageux (et téméraire) :D

Surtout pour marcher à l'aller et encore plus au retour. J'étais sacrément dans le coltar ce jour-là. ;) Parce que sinon les plats à base de tripe, j'affectionne tout particulièrement. J'essaie d'en goûter à toute les sauces. Et puis j'aime changer de plat et découvrir aussi. Les valeurs sûres c'est bien mais prendre des risques c'est encore mieux ! :))

Par contre, merci pour ton plan. De mémoire, je pense voir la devanture. Va falloir qu'on s'y arrête à celui-là. Purée, rien que de penser aux raviolis "fait maison", ça me donne faim. :)

Anonyme a dit…

Un restaurant exécrable au niveau du personnel. Mais leur brioche sur le quartier sont parfaite ... Mais malgré tout je ne reviendrai plus leur parent étaient bien plus commercant.
Quand vous passez prendre des brioches de porc et que vous êtes deux, ils vous donnent 1 serviette et quand vous en demandez une deuxième ils vous répondent : " l'autre mange dans le sac " ..
deuxième anecdote: On demande des brioches chaude qui vienne de sortir elle me dit non pas chaud celle en rayon c'est les même... Bah si il y a de la fumée dessus et la elle balance l'autre sac de brioche dans son linéaire de façon et vous donne les chaud et vous fait comprendre en gros CASSE TOI MAINTENANT.
Et je passe du bonjour au revoir ...

A ÉVITER CES CHINOIS ALORS QUE JE SUIS MOI MÊME UN COMPATRIOTE ET QUI MONTE A PAIS DE TEMPS EN TEMPS

Diana a dit…

Je m'y suis rendue à pas mal de reprises et je n'ai jamais eu un tel accueil. Je ne pense pas qu'il faille généraliser... Certes le service n'est pas la qualité première de ce resto (les sourires ne sont toujours au rendez-vous) mais on est servis avec politesse au comptoir comme en salle.

Anonyme a dit…

@Anonyme, le fait que vous soyez un "compatriote" ne vous empêche pas d'avoir effleurer le racisme. Je n'ai jamais eu aucun problème aussi. C'est pas le tout sourire, mais faut voir aussi comment ils triment ici, comment ils arrivent à servir autant de couverts avec si peu de place, ils sont rapides. Ils sont très polis, et à la fin du repas, on décroche toujours un petit smile.

Anonyme a dit…

Les riz sautés sont un pur délice, mais je trouve que les nouilles ne sont pas sassez fines en taille, elles ressemblent trop à des spaguettis.
C'est vrai qu'ils vont vite et que "ça dépote", et que l'accueil n'est pas leur fort, mais après tout...C'est authentique !

Publier un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money