dimanche 3 novembre 2013

New World : Jeu de go

dimanche 3 novembre 2013
3

Le réalisateur sud-coréen Park Hoon-jung a un sacré pédigrée comme scénariste. On lui doit les scénarios de J’ai rencontré le diable (2010) de Kim Jee-woon et celui de The Unjust (2010) de Ryoo Seung-wan. Après ce début de carrière, il se lançait dans la réalisation d’un pâle The Showdown (2011). Un film en costume peu inspiré qui se déroulait essentiellement en huit clos. L’idée de départ était bonne mais très mal exploité. Sans doute dû à l’inexpérience de ce cinéaste en herbe. Et là, patatras ! Il nous revient avec un second long-métrage, New World / Sinsegye (2013) qui prend place de nos jours. Il livre un film de gangsters avec pour intrigue principale la prise de pouvoir d’une organisation criminelle : la Gold Moon. Et aux vues du résultat, on peine à croire que c’est le même homme derrière la caméra.

mardi 27 août 2013

Et là-bas, quelle heure est-il ? : Taipei / Paris

mardi 27 août 2013
4

Avec Et là-bas, quelle heure est-il ? / Ni neibian jidian (2001), Tsai Ming-liang nous invite au voyage pour son sixième long-métrage. Il s’intéresse ici à une réflexion sur le temps et la mort. On y suit la vie de Hsiao-kang, vendeur de rue à Taipei dont le père meurt. Il fait la rencontre d’une jeune femme, Shiang-chyi qui doit s’envoler pour Paris…

Tsai Ming-liang impose une mise en scène épurée, caméra fixe et rythme lent où il refuse le jeu à proprement parlé. Il y développe un sens de l’observation avec de longs plans-séquences. Le cinéaste s’attaque à un sujet délicat à retranscrire sur écran : le rapport à la mort, et ce qui en découle : l’absence et le manque. Le cinéaste taiwanais prend le parti d’installer son histoire dans deux espaces, celui de Taipei avec Hsiao-kang et sa mère, ainsi que celui de Paris avec Shiang-chyi. Par le biais de ces vies distantes qui s’exposent parallèlement, Tsai Ming-liang tente d’imposer la perception du temps passé et de la solitude.

samedi 17 août 2013

The Hole : Lien

samedi 17 août 2013
3

Tsai Ming-liang offre avec The Hole / Dong (1997) une œuvre d’anticipation mêlant drame et film musical à la veille de l’an 2000. Nous sommes dans une ville taïwanaise ravagée par une épidémie qui touche l’homme. Les autorités y évacuent alors la ville. Pourtant, certains habitants ont décidé de rester. C’est le cas d’un homme et d’une femme vivant dans le même immeuble, l’un étant le voisin du dessus de l’autre. 

L’appartement de la femme est submergé par l’eau causée par une fuite. Cette fuite amène un trou dans le plancher de l’un (l’homme) et dans le plafond de l’autre (la femme) créant ainsi un lien entre eux. The Hole éblouit par la force qu’à son auteur de développer son récit dans un huit clos en raréfiant les dialogues et en minimisant l’action. Tsai Ming-liang enferme ses personnages dans leur appartement respectif ainsi que dans une galerie commerciale désaffectée. De l’extérieur on ne verra rien, le cinéaste taiwanais se focalise sur cet homme et cette femme qu’il contemple en usant de plan-séquence. Il les laisse vivre comme des poissons dans un bocal lugubre où le voisinage lance ses ordures au milieu de la cour. Une pluie de déchets qui fait échos à la pluie qui ne cesse de s’abattre à l’extérieur des bâtiments. 

dimanche 4 août 2013

La Rivière : Contamination

dimanche 4 août 2013
0

Troisième long-métrage du cinéaste taiwanais Tsai Ming-liang, La Rivière / He Liu (1996) nous plonge dans un drame familial. On y suit les membres d’une famille qui vivent ensemble sans communiquer les uns avec les autres.

Hsiao-kang, un jeune homme sans emploi rencontre une ancienne camarade de classe qui travaille sur le tournage d’un film. La réalisatrice (Ann Hui) demande à Hsiao-kang de remplacer le mannequin qui fait figure de cadavre dans les eaux d’une rivière polluée. Le jeune homme accepte et se réveille le lendemain avec une étrange douleur à la nuque. Personne ne parvient à guérir le mal dont il est atteint. Parallèlement, son père retraité erre dans les saunas gays, alors que sa mère vit une relation extra-conjugale avec un homme qui pirate des cassettes pornographiques…

dimanche 28 juillet 2013

Vive l’amour : Triangulaire

dimanche 28 juillet 2013
0

Vive l’amour / Aiqing wansui (1994) de Tsai Ming-liang met en scène l’histoire d’un trio. Une femme, May est agent immobilier. Elle vit seule et rencontre Ah-jung, un vendeur de rue. Elle l’emmène dans un appartement inhabité qui est à vendre. Appartement squatté par Hsiao-kang, un démarcheur pour les pompes funèbres…

mercredi 24 juillet 2013

Les Rebelles du dieu néon : La Jeunesse de NE CHA

mercredi 24 juillet 2013
0

Premier long métrage de Tsai Ming-liang, Les Rebelles du dieu néon / Ch'ing shaonien na cha (1992) suit à Taipei, Kan-sheng qui quitte son lycée sans rien dire à ses parents ainsi que deux amis vivant de menus larcins. La trajectoire du premier va croiser celle des seconds… 

Tsai Ming-liang signe avec Les Rebelles du dieu néon une œuvre qui met en place les obsessions de son auteur. Des personnages qui ont du mal à communiquer, l’ébullition de la ville, des lieux de vie vétuste… Pourtant il y emploie une caméra qui se déplace plus qu’à son habitude, celle dont il usera pour ses films suivants. La caméra se louvoie alors pour retranscrire les déambulations de personnages qui se croisent et s’entrecroisent. On passe de leur intimité à leurs aventures dans la ville, de nuit comme de jour. Une ville qui tient un rôle prédominant, se montrant comme une actrice à part entière.

jeudi 11 juillet 2013

Adrift in Tokyo : Voyage

jeudi 11 juillet 2013
0

Miki Satoshi nous offre avec Adrift in Tokyo / Tenten (2007) une comédie dramatique japonaise nous entrainant dans un road movie tokyoïte pédestre, deux personnages opposés vont alors se découvrir l’un à l’autre. Un étudiant endetté, Fumiya (Joe Odagiri) reçoit la visite d’un créancier, Fukuhara (Miura Tomokazu). Ce dernier lui propose un marché. S’il accepte de se balader avec lui à travers Tokyo, il lui donnera assez d’argent pour éponger ses dettes. Au départ hésitant, le jeune homme accepte. Au cours de leur périple, il apprend de Fukuhara qu’il se rend en réalité au commissariat. Il doit y confesser un crime. Sur leur parcours, les deux hommes font des rencontres singulières… 

jeudi 16 mai 2013

Pinoy Sunday : Day off

jeudi 16 mai 2013
0

Pinoy Sunday (2009) est l’exemple même de ce que la mondialisation peut faire de mieux. Il est tourné à Taïwan, dans la ville de Taipei par une cinéaste malaisien, Wi Ding Ho. Ce dernier a co-écrit le scénario avec Ajay Balakrishnan. Ce premier long-métrage traite de travailleurs immigrés philippins (comme ses acteurs principaux), lesquels s’expriment en tagalog, langue utilisée essentiellement à l’écran avec le mandarin et l’anglais. Qui plus est, le film est produit par une société japonaise (NHK) et française (Les Petites Lumières). Wi Ding Ho narre alors le récit d’étrangers dans un pays étranger…

jeudi 2 mai 2013

Etape 3 - Les rizières en terrasse de Banaue

jeudi 2 mai 2013
0

30 sept. 2012
Beau temps - Ile de Luzon (Région de la cordillère) - Banaue

Bus de Tuguegarao à Bagabag - 500P (pour 2)
Jeepney de Bagabag à Banaue - 170P (pour 2)
Repas - 450P
Un paquet de crackers 20P
Sanafe Lodge - 1000P (la nuit)
Visite du jour : les rizières de Banaue
Total : 2149P (41,32€)

dimanche 28 avril 2013

Soupe thaïlandaise Tom Yam Kung

dimanche 28 avril 2013
2

 
Voici la recette d'une soupe savoureuse thaïlandaise Tom Yam Kung, parfaite pour accompagner un plat ou à déguster tout simplement avec du riz blanc.

lundi 22 avril 2013

Pieta : C’est quoi l’argent ?

lundi 22 avril 2013
6

 
Tourné dans un quartier insalubre de Séoul qui est voué à la démolition, Pieta (2012) de Kim Ki-duk s’ouvre à nous de façon sinistre. Tout y est alors gris et sale, glauque et métallique. 

Homme solitaire et sans états d'âme, Kang-do récupère l’argent prêté à des clients – pour la plupart, des commerçants qui survivent tant bien que mal – pour le compte d’une société. Alors que ces derniers ne peuvent rembourser ces prêts et leurs intérêts faramineux, leur bourreau les incite à se mutiler pour toucher des primes d'assurances. La vie de Kang-do se résume à une routine violente, qui se voit chambouler le jour où une femme prétend être sa mère, qui l’aurait abandonné à sa naissance… 

lundi 1 avril 2013

Pad Thaï aux crevettes

lundi 1 avril 2013
1

En ce lundi de Pâques, après une bonne grasse matinée, l'envie de pâtes de riz sautées me prit. Alors, pour quelle recette allais-je opter ? Tiens, pourquoi pas essayer la recette des Pad Thaï de l'excellent blog Canard du Mékong (Merci Philippe !). Je lis la recette, les ingrédients, bon il me manquera les pousses de soja, la ciboule et le tofu... Pour cette fois, ça sera une version "light".

jeudi 21 mars 2013

Etape 2 - Tuguegarao vers le nord de Luzon

jeudi 21 mars 2013
2

28 sept. 2012 
Beau temps - Ile de Luzon (nord) - Tuguegarao

Taxi (Malate -> Domestic airport) - 220P
Taxe d’aéroport pour 2 - 400P
Transports : Marche + Tricycle (Hôtel Lorita -> Maison du gouverneur) - 200P
Repas - 370P
Visites du jour : Centre ville, Cathédrale, Rizal Park, Maison du gouverneur - 0P
Hôtel Lorita - 1375P (la nuit)
Total : 2565P (47,50€)

mercredi 13 mars 2013

Boeuf sauté au basilic thaïlandais

mercredi 13 mars 2013
0

Une recette toute simple qui ravira à coup sur vos papilles.

Ingrédients (pour 2 personnes) :
250 g de boeuf
2 cas d’huile
1 gousse d’ail
1 cas de sauce d’huitre
1 cas de sauce soja
1/2 cac de sucre
1 carotte (ou autres légumes haricots plats par ex.)
Quelques feuilles basilics thaï (à défaut du basilic classique)
Poivre

mardi 26 février 2013

Le quartier indien de la Gare du nord

mardi 26 février 2013
0

Si j’ai pour habitude de laisser traîner mes guêtres dans les quartiers chinois de Paris, il y a quelques mois, ma tante et ma belle-mère en ont décidé autrement. Voilà qu’elles se mettent en tête de trouver des crabes frais. Rendez-vous était donné le lendemain à Porte d’ivry (sachant que nous partions de la Mairie des Lilas) pour ensuite remonter à la Gare du nord. Allez comprendre la logique. En fait si, il y en a une. L’idée : prendre le petit déj chez Hao hao (une soupe cambodgienne) dans le 13ème (et récupérer 2 des copines de ma tante) avant de remonter dans le quartier indien de la Gare du nord.

lundi 18 février 2013

Etape 1 : Manille, un avant goût

lundi 18 février 2013
0

[Dans l'épisode précédent : Les préparatifs]

27 septembre 2012
Grand soleil - Ile de Luzon - Manille (Quartier de Malate)
Taxi (Aéroport Terminal 1 -> Malate) - 200P
Guesthouse Pension Natividad - 1000P
Repas : 140P
Total : 1340P (25€)

dimanche 10 février 2013

Philippines : 90 jours avant le départ

dimanche 10 février 2013
10

Après le voyage surprise en Mongolie, je décidais cette fois de concerter mon cher et tendre I.D :

- J’ai envie de partir…
- Euh où ? fit-il en me regardant, non sans une certaine crainte.
- Faire un voyage, loin. Partir quoi. Tu aurais une idée toi, une destination que t’aimerais découvrir ?
- Euh…
- J’pensais… aux Philippines ? fis-je avant qu’il ne réfléchisse trop longtemps et que l’on se retrouve à Macao (oui I.D me bassine avec cette destination). Qu’est-ce que t’en dis ? Ca pourrait être bien non ? Le pays de ton pote Brillante.
- Ouais pourquoi pas…, commença-t-il avant de poursuivre de façon hésitante. Mais tu sais Diana, Les Philippines c’est pas HK. Enfin tu vois ce que je veux dire ? Rappelle toi les bidonvilles, Manille, Tirador…
- Oui je sais, j’suis consciente.
- OK.
- Bon t’es d’accord alors ?

lundi 4 février 2013

Le Mémorial du Génocide de Choeung Ek

lundi 4 février 2013
0

« On leur ordonnait de s’agenouiller au bord du trou. Ils avaient les mains attachées dans le dos. On leur tapait dans le cou avec un essieu de char à bœufs en fer, parfois un seul coup, parfois deux […] je prenais en note les noms. Nous ramenions ces noms à Suos Thi. Aucun nom ne devait manquer. » 
 Him Huy, chef adjoint de la sécurité à S-21 à propos de Choeung Ek

lundi 28 janvier 2013

Kim Kyung-mook, l'enfant malade du cinéma coréen

lundi 28 janvier 2013
3

Kim Kyung-mook. Ce jeune homme de 27 printemps qui considère le cinéma comme un art du temps fut le cinéaste qui eut droit aux honneurs de la section Portrait du Festival du Film Coréen à Paris, 7ème édition, en 2012. La date a son importance puisque le réalisateur du long-métrage Stateless Things (2012) nous présentait ses travaux antérieurs dont certains remontent à plus de sept années, là où il n’avait qu’à peine 19 ans notamment lors de sa première mise en scène.

lundi 21 janvier 2013

Restaurant Ponloeu Chan à Phnom Penh

lundi 21 janvier 2013
6

Sur la National Road 6A de Phnom Penh (au 12112), le restaurant Ponloeu Chan s’affiche dans les colonnes des bons plans gustatif de la capitale cambodgienne. 

mercredi 16 janvier 2013

Black Blood : Ma petite entreprise

mercredi 16 janvier 2013
1

Après Xiaolin Xiaoli, Miaoyan Zhang livrait comme deuxième long-métrage Black Blood (2010). Le cinéaste chinois y dénonçait la condition paysanne et le scandale du sang contaminé. A travers Xiaolin, le personnage interprété par Danhui Mao, narre, dans une campagne reculée, le récit d’un paysan pauvre qui pour subvenir aux besoins de sa famille (une femme et une fille) vend son sang à un démarcheur. Xiaolin boit de l’eau à s’en crever la panse pour fournir toujours plus de sang, sous les plaintes d’une femme qui s’alliera par la suite à cette cause désenchantée. Alors qu’ils parviennent à gagner assez d’argent pour acheter un mouton, Xiaolin décide de se lancer dans le commerce des transfusions sanguines. Aidé de sa femme, Xiaolin prospère tranquillement grâce à cette petite entreprise familiale et possède bientôt un important troupeau de mouton…

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money