lundi 28 décembre 2015

M.I.A. vous souhaite de bonnes fêtes tout en confectionnant ses pâtes (nouilles) chinoises

lundi 28 décembre 2015
0


Comment c'est loin... les fêtes qui approchent ? Non (elles arrivent à grand pas, tous aux cuisines) mais le souvenir de ce voyage en Chine et à Taïwan, c'était... c'était en... que les années passent. Bref. J'avais ramené cette vidéo où ce jeune homme tirait la pâte pour en réaliser ces nouilles chinoises si caractéristiques. Notez le geste, la précision, la rapidité d’exécution. Ça donne faim de nouille Dan Dan Mian (pas que !). Alors action ! Et en musique s'il vous plait !


Diana

jeudi 5 novembre 2015

Pushing Hands : Déraciné

jeudi 5 novembre 2015
0

 
Premier long-métrage d’Ang Lee On (qu’il a co-écrit avec James Schamus), Pushing Hands / tui shou (1992) mettait en exergue le fossé culturel existant entre un personnage principal chinois, maître de Taï-chi ayant quitté son pays d’origine pour vivre dans la famille américanisée de son fils à New York. Ce dernier étant marié et ayant eu un fils avec une états-unienne. 

lundi 2 novembre 2015

End Of Winter [#ffcp2015]

lundi 2 novembre 2015
3

 
Premier long-métrage de Kim Dae-hwan, End Of Winter (2014) est une comédie dramatique familiale réalisé dans le cadre de ses études en école de cinéma à l’université de Dankook.  

La famille Kim se retrouve autour de la célébration du départ en retraite du patriarche, professeur. Pour l’occasion, les deux fils sont venus de Séoul jusque dans leur ville natale de province, l’ainé des deux avec sa femme. Mais au restaurant, juste après la cérémonie, le père fraîchement retraité annonce abruptement, à la surprise de tous, qu’il veut divorcer. C’est l’hiver, la neige bloque les transports, et les fils sont obligés de passer la nuit chez les parents dans une ambiance… glaciale. (Source : ffcp

dimanche 1 novembre 2015

Interview [#ffcp2015]

dimanche 1 novembre 2015
0

Second court-métrage de Kim Dae-hwan qu’il met en scène dans le cadre de ses études au sein de l’université de Hongik, Interview (2011) est une comédie dramatique narrant l’entretien que passent deux hommes dans une même pièce. L’un et l’autre son père et fils et se retrouvent à répondre à des questions personnelles. Une seule place est alors à pourvoir…  

Interview se divise en deux environnements que le montage alterne. D’une part, ce lieu où se déroule cet entretien singulier. De l’autre, une journée que partagent ce père et ce fils qui se recueillent sur la tombe de la mère de famille. Kim Dae-hwan parvient à maintenir un certain mystère autour de cet entretien réalisé en binôme. On ne sait pas très bien pour quel type de poste (ou non) postule ce père et ce fils, dont on apprend un peu plus à leur sujet, et ce à mesure que le métrage avance. Comme se dessine la révélation, petit à petit autour de leur présence à cet entretien. L’auteur sait captiver, notamment par l’aura énigmatique de la situation, même s’il n’échappe pas à quelques dialogues et scènes superflues. Tantôt comique, tantôt dramatique, on prend conscience de la difficile relation qui existe entre ce père absent et ce fils qui a appris à se débrouiller seul. Le dénouement, lui répondra aux interrogations et interpellera surtout. On prendra donc conscience que l’étudiant cinéaste d’alors avait là une bonne idée scénaristique, exploitée au mieux, bien que le montage fasse défaut. En effet, compte-tenu du cœur du récit, le montage ne parvient à jouer habilement avec la révélation finale, dans cette façon d’imbriquer les deux environnements traités. Il peine à livrer une conclusion compréhensible et pourrait alors en déconcerté plus d’un. Sans ça, Interview dénote d’un intérêt certain. 

I.D.

jeudi 29 octobre 2015

In Our Time : Taiwan stories

jeudi 29 octobre 2015
2

 
Film omnibus taïwanais signé par un quatuor de cinéastes, In Our Time / Guang yin de gu shih (1982) se divise donc en quatre segments. Ils sont les faits, dans l’ordre de Tao T-chen (Tête de Petit Dragon), Edward Yang (Désirs), Ko I-chen (La Grenouille Sauteuse) et Chang Yi (Dîtes-moi Votre Nom), tous de jeunes cinéastes. 

Mise en scène sous l’égide du Central Motion Picture Corporation (CMPC) qui devait imposer une politique de quotas visant un nombre relatif de productions cinématographiques nationales dans les salles de cinéma, In Our Time est souvent considéré comme le métrage qui lança la superficielle « nouvelle vague » de l’île de Formose, et qui fut nommé le « Nouveau Cinéma Taïwanais ». Ce film met en lumière un Taïwan à différentes époques (de 1950 à 1980) et à travers différents âges (enfance à adulte en passant par l’adolescence), comme une passation de témoin qui conserve, d’un segment à l’autre de mêmes thèmes.

vendredi 23 octobre 2015

Sur la route de Siem Reap...

vendredi 23 octobre 2015
0

Avant-propos : c'est en découvrant les inondations au Cambodge (été 2015) par le biais des réseaux sociaux que je me suis rappelé de mon séjour de 2011, et celles qui avaient alors touchées le pays. Petit récit routier, et du coup mouillé de mon escapade vers le nord khmer. 

Octobre 2011

Départ de Phnom Penh (PP), nous prenons la RN6, direction Siem Reap, terre des temples d'Angkor. Sur le chemin, nous pouvons admirer la campagne cambodgienne mais également et surtout ses habitants empruntant les mêmes voies que nous : une route goudronnée aux nombreux nids de poules.

dimanche 4 octobre 2015

1969 de Murakami Ryu

dimanche 4 octobre 2015
2

Roman autobiographique de Ryû Murakami, 1969 (1987) tranche avec le reste des œuvres de l’auteur. Moins sombre et désenchanté, le récit dépeint se veut léger voire, par moment franchement humoristique. 

Au lycée, Ken qui en pince pour Lady Jane met tout en œuvre pour se faire remarquer de la jeune fille. Avec sa bande d’amis, il se lance aussi bien dans le montage d’une barricade que l’organisation d’un festival… 

mercredi 16 septembre 2015

Firestorm : Typhon

mercredi 16 septembre 2015
0



Parce qu’il y a une actu’ autour du film, sa sortie DVD/BR en France, septembre 2015 (merci HK vidéo) et qu’il est assez rare qu’il en est, des sorties de films en provenance d’Asie je me devais de lâcher un avis quel qu’il soit sur Firestorm (2013) de Alan Yuen Kam-Lun (également scénariste), pour la forme parce que le fond n’est à pas à chercher.

vendredi 21 août 2015

Gerorisuto : Terror

vendredi 21 août 2015
2



Shozin Fukui est l’un des enfants terribles du cinéma indépendant japonais. Il débutait sa carrière par le biais du film court dont ce Gerorisuto (1987), œuvre underground viscérale. L’actrice principale, Chiemi Endo, issue d’une troupe de théâtre y campe une femme troublante, avec pour prestation un véritable happening prenant à partis les passants.

Court-métrage d’une douzaine de minutes tourné en 8mm, Gerroristgerro » : vomir + terroriste) est un film expérimental qui prend son action dans les rues et le métro de Tokyo. On y suit une jeune femme qui semble complètement aliénée par la société qui l’entoure. A la fois malade et acte irrévérencieux, elle régurgite toute sa haine, au sens propre comme au sens figuré.

Autant dire que ce court de Shozin Fukui ne laissera pas indifférent tant il met nos sens en éveil. D’autant plus que la caméra se veut folle et le bruitage acerbe. Il est difficile de sortir indemne d’une œuvre si énergétique qu’on qualifiera de punk. Elle érige un troisième doigt bienvenu au monde qui l’entoure. Âme sensible s’abstenir.

I.D.

mercredi 19 août 2015

La Mongolie sur Google Street View

mercredi 19 août 2015
0

Récemment, en juillet dernier je tombais sur un article de Google Lat Long qui donnait l'info suivante : la firme états-unienne s'était lancée sur les routes de Mongolie. 5500 kilomètres captés par les caméras de Street View, notamment à cheval.

Bientôt donc, la Mongolie sera à portée de clic, le tout sera de savoir comment s'y repérer. On pourra ainsi y naviguer à la pointe de son curseur et y découvrir ses steppes, ses plaines à perte de vue, ses nomades, le bétails mais aussi ses villages. Des images qui susciteront sans doute l'envie de la découvrir en vraie, en long et en large.

lundi 17 août 2015

Abnormal Family : Le goût du…

lundi 17 août 2015
2



Abnormal Family : Older Brother’s Bride / Hentai Kazoku : Aniki no yomesan (1984), c’est un peu comme si Ozu se mettait au film érotique. Ce premier film d’une soixantaine de minutes de Masayuki Suo, oui, oui le réalisateur du gros succès au box-office de Shall We Dance ? (1996) qui a d’ailleurs eu droit à un remake hollywoodien est une parodie érotique de l’œuvre de Yasujiro Ozu.

Au sein d’une famille de la classe moyenne nippone, le frère ainé, Koichi fraichement marié à Yuriko vient vivre sous le toit familial. L’activité sexuelle des deux tourtereaux chamboule les mœurs de la maisonnée…

mardi 28 juillet 2015

Maha au Japon : Jour 19&20

mardi 28 juillet 2015
1



Toujours dans l'avion, il est 15h heure française et nous arrivons dans une trentaine de minutes.
Je vais en profiter pour vous raconter mes derniers jours au Japon, soit le 3 et 4 juin.

Journée calme
Le mercredi, j'étais épuisée de mon excursion au Mont Takao, si bien que j'ai dormi jusqu'à 9h passée. J'ai profité du matin pluvieux pour rester tranquille. Je ne suis sortie que l'après midi pour me rendre à Nakano Broadway à la recherche de figurines. Tous les magasins n'étaient pas ouverts, mais j'ai pu trouver mon bonheur après 2h de recherche. Heureusement qu'il n'y avait pas beaucoup de monde, car j'ai vite été désorientée dans cette galerie. J'ai du rentrer au moins 5-6 fois dans certains magasins, si bien que je ne savais plus lequel j'avais fait et/ou j'avais vu quoi. Bref les vendeurs ont dû me prendre pour une folle, je rentrais, sortais puis re-rentrais et n’arrêtais pas de leur demander vous avez ça et ça, avec photos à l’appui lol
Voila la journée de mercredi n'a pas été très forte en activité. Je suis rentrée tout de même exténuée de cette sortie. 

mardi 21 juillet 2015

Maha au Japon : Jour 18

mardi 21 juillet 2015
0



Toutes bonnes choses ont une fin

On est le 5 juin minuit 26 minutes.
Je dois me lever dans 5h pour prendre l'avion à l'aéroport d'Haneda, arrivée directe sur Paris.

Finalement j'ai dormi un peu, soit 3h, car sur les coups de  4h du matin je me suis réveillée en sursaut, je pensais avoir loupé l'heure, vu qu'il faisait jour dehors. Bah non, c'est que le soleil pointe de bonheur au Japon!

Maintenant, je suis dans l'avion depuis plus de 7h. Nous nous situons donc au dessus de la Russie, non loin de Moscou.

Fini les blablas, je vais vous raconter ma journée du mardi 2 juin, au Mont Takao.

mercredi 15 juillet 2015

Maha au Japon : Jour 16&17

mercredi 15 juillet 2015
0



Coucou la compagnie!

Nous sommes le 2 juin, il est 9h45. Je suis dans le train en direction du Mont Takao. Un plan m'annonçait 50 min de train, bah euh c'est plutôt 2h oui lol

Alors, que vous raconter depuis le départ de Ju?!

1er jour comme une grande!

Dimanche 31 mai (jour de la fête des mères) j'ai flânée toute la matinée! Ah non c'est pas vrai lol je me suis levée sur les coups de 9h30-10h et j'ai été faire un tour au parc que Gilles m'avait conseillé. D'ailleurs je l'ai rencontré en pleine promenade de Malo, son petit chien. Il m'a fait faire le tour du parc et m'a expliqué que le matin tôt, sur les coups de 6h15, il y a des cours d'étirements gratuits, suivi de la gym matinale et nationale japonaise. C'est un animateur radio qui donne les directives. A tester!

samedi 11 juillet 2015

Maha au Japon : Jour 13, 14 & 15

samedi 11 juillet 2015
0

Réplique de la Statue de la Liberté de nuit sur fond du Pont Rainbow et la Tour de Tokyo

En mode Tokyoïte
Bon voila notre aventure à 2 touche à sa fin. J'avais prévu d'aller au Mont Fuji le jeudi 28 et une journée détente le vendredi, sachant que Ju partait le lendemain. Mais plus la peine d'aller au Mont Fuji, puisque Ju l'a vu du parc de Matsuyama lol
Non plus sérieusement, il est difficile de s'y rendre, c'est pourquoi nous avons pris parti de ne pas y aller.

jeudi 2 juillet 2015

Pierrot-la-Gravité (2012) de Kôtarô Isaka

jeudi 2 juillet 2015
0



Deuxième roman traduit de l’auteur japonais en France, Pierrot-la-Gravité (2012, sortie au Japon en 2003) est le fait de Kôtarô Isaka. A travers un récit à la première personne, l’écrivain nous plonge dans une histoire mettant en lumière deux frères. Le cadet, Haru dont le métier est d’effacer des graffitis interpelle son ainé, Izumi (le narrateur) sur d’étranges tags qui semblent annoncer une série d’incendies. Ce dernier revient sur sa famille, et plus particulièrement son passé commun avec son frère. Haru l’entraine alors dans une enquête pour lever le voile sur ces incivilités...

Par le biais d’une écriture simple et fluide, et d’un ton qui se veut directe et léger (même avec la gravité de certaines situations), Pierrot-la-Gravité nous happe dans une comédie dramatique familiale aux relents faussement policiers, voire vengeurs. Ce roman de Kôtarô Isaka expose au lecteur les pièces d’un puzzle qui s’imbriquent petit à petit, page après page et où chaque évènements passé comme présent, et chaque éléments dépeints à son importance dans l’issue qui se dessine. La trame policière au dénouement prévisible est surtout prétexte à livrer le témoignage et des réflexions sur la famille (relations père/fils, mère/fils, amour fraternel), l’art ou encore sur des questions existentielles (le Bien et le Mal). L’accessibilité des personnages, l’un à la personnalité plus forte, l’autre plus effacé nous aide à entrer dans un univers fait d’humour, de fausses pistes et de références culturelles où l’on passe de Jean-Luc Godard à Léon Tolstoï. Le seul bémol de ce livre, c’est la lourdeur des descriptions scientifiques que Kôtarô Isaka utilise. S’il avait fait les choses avec parcimonie, l’appréciation du récit n’en aurait été que meilleure et efficace. Là, il y a un côté vraiment pompeux. Dommage. Cela n’enlève en rien les qualités de cette œuvre qui reste néanmoins bien rythmée.

Il y a un véritable plaisir à se laisser entrainer par Pierrot-la-Gravité. La lecture, les personnages et leurs histoires sont agréables à vivre.

I.D.

dimanche 28 juin 2015

The Midnight After : Au-delà du tunnel

dimanche 28 juin 2015
0




Fruit Chan Goh, l’homme qui incarnait, il y a encore quelques années LE cinéma indépendant hongkongais nous revenait l’année dernière avec The Midnight After (2014), adaptée d’une web-série qui fit grand bruit et écrite par un dénommé Pizza. Lui qui portait de nombreux espoirs, notamment celui d’un cinéaste qui devait s’implanter durablement dans le panorama de l’industrie cinématographique montrait de réelles difficultés à confirmer au passage de nouveau millénaire. Sans film notable depuis 2001, il montrait une certain audace avec ce long-métrage qui s’il est loin d’être réussie et parfait, n’en est pas moins une tentative louable de proposer une œuvre originale, propre à l’artiste qu’il est.

Un soir, plusieurs individus prennent un minibus pour rentrer chez eux. Lorsqu’ils traversent un tunnel et qu’ils en sortent, ils remarquent que Hong Kong est vidée de ses habitants. Bientôt, ils font face à des phénomènes étranges et inexpliqués…

mercredi 17 juin 2015

Maha au Japon : Jour 12

mercredi 17 juin 2015
0



Nous sommes le lundi 1er juin et je suis dans les transports pour essayer de visiter le palais impérial de Tokyo où au moins les jardins. Sans Ju c'est beaucoup moins marrant !

Je continue mon récit
Le 27 mai, dernière journée de notre roadtrip, nous passons la journée à Kyoto avant de nous retourner pour Tokyo.
Le programme du matin était la visite guidée en anglais du palais impérial.
Rendez-vous à 10h, mais attention faut arriver facile à 9h30, car il y a une présentation de la visite avant.
Lors de la visite, la marche est ouverte par la guide et fermée par un gardien. Impossible de s'échapper du groupe ou de trainer. Bon on a écouté partiellement notre guide, en même temps y avait tellement de monde qu'on ne pouvait pas tout entendre. On a chopé une ou deux explications par un touriste français qui traduisait pour sa compagne. Cool un traducteur! Je voulais le suivre, mais je l'ai perdu de vu. Tant pis, on va faire à notre sauce!

mardi 16 juin 2015

Maha au Japon : Jour 11

mardi 16 juin 2015
0



Konnichiwa les Sushi!!!

Nous sommes le 30 mai, il est 20h22, je suis dans le métro, Ju est parti pour l'aéroport, je suis donc en solo sur ce coup là!
"Le 30 mai déjà?!" vous dites-vous et vous avez raison je n'ai pas eu le temps d'écrire récemment, trop prise et fatiguée par notre voyage, qui est magnifique
:)

lundi 15 juin 2015

Maha au Japon : Jour 10

lundi 15 juin 2015
0



La grande Tori

Bonjour tout le monde!
Il est 10h et nous sommes le mardi 26 mai. Nous sommes de retour à l'auberge de Kyoto, qui est beaucoup plus fréquentée qu'à l'aller. Aujourd'hui, c'est journée cool tranquillou, nous sommes dans le train pour Osaka direction l'aquarium, suivi du château, puis on verra car le but est de passer la soirée sur Osaka histoire d'y découvrir son habit de nuit! Je vous raconterai ça demain ;)

samedi 6 juin 2015

Maha au Japon : Jour 8&9

samedi 6 juin 2015
0



Bonjour à tous!

8h33 du matin, au port Takahama de Matsyuama en direction d'Hiroshima, nous sommes le 25 mai.
Nous avons passé deux nuits à Matsuyama à l'Hotel APA, au pied du château de Matsuyama.


2 jours à Matsuyama
Le 23 mai, après 3 bonnes heures de train, nous arrivons enfin pour le check-in. On s'est essayé à la green car (1ère classe dans le train), mais le contrôleur a eu vite fait de nous envoyer direct dans le wagon des places non réservées
Et oui nous voyageons tout le temps en places non réservées! Qu'est ce que la 1ere classe était confortable!!

vendredi 5 juin 2015

Maha au Japon : Jour 7

vendredi 5 juin 2015
0



 Hello!

Je profite de l'attente du train pour Matsuyama, pour vous raconter notre virée d'hier, soit le 22 mai à Kochi. Il est 10h16 et nous sommes donc après un calcul savant : le samedi 23 mai. Soit une semaine déjà d'aventure au Japon!


Visite guidée du marché d'Hirome

So, hier nous avions rendez-vous avec un guide local, Nishii (il a vécu un an en France en 1966 en tant qu'étudiant, il avait alors 20 ans) pour la visite du marché d'Hirome. C'est un lieu de rencontre, ouvert du matin au soir tous les jours de la semaine. On peut y déguster plein de spécialités locales. Nous nous sommes essayés au Bonito, poisson ressemblant au thon, mais typique de Kochi. Sa chair est tendre et très bonne. Elle a des reflets vert selon l'angle sous lequel on le regarde. Ju me dit que ce n'est qu'un effet avec la sauce. Jsuis pas convaincue! Il y avait également de tout petit poisson blanc ressemblant à des petits vers, qui semble-t-il sont très bon pour les os. J'avoue ne pas être fan.
La dégustation a été agrémenté par la rencontre de 2 jeunes japonais, qui attendaient leurs amis jusqu'à 19h. La France! Paris! Les jeunes sont contents d'apprendre quelques mots en français. Et nous prenons quelques photos souvenirs.

jeudi 4 juin 2015

Maha au Japon : Jour 6

jeudi 4 juin 2015
0



Sur la route...

Nous sommes toujours le 21 mai, douze heures se sont écoulées, nous sommes dans le train direction Kochi. Nous avons passé la journée dans le train et ça en valait la peine!
Départ

Réveil à 7h (plus tôt pour moi comme vous avez pu le lire dans le précédent article, je me demande quel animal me réveillera demain?!). 8h Check out et bagages en consigne, suivi du petit déj' dans un petit restaurant à coté de l'hôtel et au menu : un vrai petit déj' japonais. Le poisson était excellent!

mercredi 3 juin 2015

Maha au Japon : Jour 5

mercredi 3 juin 2015
0



Salut la compagnie!

Today is 21 mai at 6.30am
Ce matin se sont les roucoulements des pigeons qui ont bercé mon réveil.

Nous sommes à Takamatsu, ville principale de l'Ile de Shikoku. Pour y a arriver nous avons traversé en train un pont immense qui relie 5 ou 7 iles.

jeudi 28 mai 2015

Maha au Japon : Jour 4

jeudi 28 mai 2015
0



Ohayo les copains

Le 20 mai, 6h du matin...
A Kyoto, on est pas réveillé par le coq, mais par le chant d'un neko (chat)

Bon étant donné que je suis réveillée et que le neko semble vouloir nous faire profiter de sa belle voix encore un moment, je vais en profiter pour vous raconter notre merveilleuse et fabuleuse journée d'hier.

Journée du 19 mai : la grande balade de Kyoto
Nous avions pris rendez vous avec un guide local, Mme Yoshimi MORI, un amour de femme, âgée d'une soixantaine d'années et qui a vécu 3 ans à Paris, il y a 30 ans, pour suivre son mari professeur.
Le rendez vous était fixé pour 9h au guichet d'information de la gare de Kyoto. Le hic... il faut un hic sinon c'est pas marrant, vous êtes d'accord?! Donc le hic c'est que la gare est grande, très grande, comme nos gares parisiennes et que des guichets d'informations, y en a plein!
Pour faciliter la rencontre, Ju avait, la veille, envoyé par mail, à Yoshimi-san, une photo d'un endroit de la gare où nous l'attendrions. Ce qui n'a servi à rien!
Notre guide nous attendait de l'autre côté de la gare, chose que nous n'avions pas anticipé. Merci la technologie de nous avoir permis de nous retrouver! Nous avons ainsi découvert l'autre partie de la gare, qui de plus est plus pratique d'accès!

mardi 26 mai 2015

The White Storm – Narcotic : Back to future

mardi 26 mai 2015
0



On ne présente plus Benny Chan Muk-Sing, véritable yes man hongkongais qui a su s’imposer avec des polars et des films d’action qui firent sa renommée. Depuis quelques années maintenant, il a donc su imposer son nom comme un faiseur de cinéma efficace. Son dernier film en date, The White Storm (2013), retitré Narcotic pour sa sortie DVD/Blu-ray (avril 2015) et sous-titré « La Guerre des Cartels » s’inscrit dans la droite lignée du film d’action dramatique. Pour cette aventure qui délocalise notamment le théâtre des opérations en Thaïlande, il s’entourait de trois acteurs de renoms : Louis Koo Tin-Lok, Lau Ching-Wan et Nick Cheung Ka-Fai. Ces derniers campent trois flics du Bureau des narcotiques à HK. Ils tentent de mettre fin aux activités mafieuses de Eight-Face Buddha, interprété par l’acteur vétéran Lo Hoi-Pang.

Question.

Benny Chan est-il resté dans cette période qui comprend cette fin des années 80 et la première moitié des années 90 de l’industrie cinématographique hongkongaise ? The White Storm, également connu comme The Cartel War et Metamorphosis semble tout droit sortie de cette époque. Alors certes, avec plus de moyen que la moyenne des polars sortis de ladite époque.

vendredi 22 mai 2015

Maha au Japon : Jour 3

vendredi 22 mai 2015
0

Kyoto nous sommes là !!!

Il est minuit heure locale du 19 mai, le temps file à une vitesse...

En parlant de vitesse, le train à grande vitesse que nous n'avons pas le droit de prendre avec le JR Pass et bien je vous rassure tout c'est bien terminé, pas de mauvaise surprise, car pas de contrôleur!


Nous sommes donc arrivés à notre auberge de Kyoto sur les coups de 13h30.
Pour cause d'intempéries notre excursion nocturne dans le quartier de Gion, avec l'angel's Daniel de Vivre le Japon, a été décalée au lendemain soir. Nous en avons donc profité pour prendre notre temps et manger un Sho et un Niku-Nashi dans un petit restaurant du quartier.

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money