mercredi 3 février 2016

Harmful Insect : Décalage

mercredi 3 février 2016

Drame signé par Akihiko Shiota, Harmful Insect / Gaichu (2001) est ce que l’on pourrait qualifier de chef d’œuvre. Je sais. Terme oh combien galvaudé. Mais il en est un. 

Suite au départ de son mari, la mère de Sachiko fait une tentative de suicide. Un père absent, une mère esseulée, Sachiko (Aoi Miyazaki) est livrée à elle-même. La collégienne préfère faire l’école buissonnière, surtout que des rumeurs l’accuseraient du renvoi d’un professeur. Elle traine alors avec deux marginaux et développe des pensées obscures… 


Il y a quelques films comme ça qui dès les premières secondes instaurent une ambiance qui vous happe littéralement. Il y a donc quelques films comme ça qui dès les premiers plans vous font l’effet d’une claque. Le sentiment d’assister à quelque chose d’énorme, de remarquable. Harmful Insect fait partie de ces quelques films. Splendide. C’est beau, même dans sa noirceur et son pessimisme. Je pourrais encore continuer à dactylographier des qualificatifs pour exprimer tout le bien que j’en pense. Dire combien la mise en scène est réussie et cette photographie admirable. M’emporter sur la maitrise de cette lenteur qui communique tant le malaise de son héroïne et la solitude qui l’habite. Exposer les sentiments qui frappent qu’ils soient devant ces situations déchirantes ou cet onirisme d’un ton minimaliste. Et que dire de l’actrice Aoi Miyazaki ? Les mots manquent pour souligner cette prestance. Ces traits, ce corps qui incarne l’énigmatique Sachiko. Force est de constater que sans cette actrice, l’œuvre ne serait pas aussi puissante. Ce qu’elle parvient à communiquer sans un mot est assez incroyable. Rien de bien surprenant, me direz-vous lorsqu’on a déjà pu assister à sa prestation dans Eureka (2000) de Shinji Aoyama. 

Harmful Insect est un beau portrait, si « beau » puisse s’écrire pour dépeindre une jeunesse isolée, contaminée par un vide qui grandit leur enfermement et leur exclusion de la société. Une société hermétique, déréglée et incapable de répondre à leur détresse. 

 I.D.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money