vendredi 11 février 2011

My Heart Is That Eternal Rose : Le Feu

vendredi 11 février 2011

Et bien mes amis, il aura fallu que j’attende 2011 pour voir pareil chef d’œuvre ! N’ayons pas peur des mots, nous ne sommes plus à ça prêt sur Made in Asie. Osons l’exubérance verbale parce que ce film le mérite amplement. Je me rends compte, sans l’avoir fait exprès, que d’une certaine façon, je boucle la boucle que je m’étais fixé : voir le dernier film que Patrick Lam Kar Ming a mis en scène avec My Heart Is That Eternal Rose /Saat sau woo dip mung (1989), avant un mutisme de dix-sept ans qu’il cessa en réalisant le magnifique After This Our Exile (2006), chroniqué sur ce même blog. C’était déjà une sympathique claque que je mettais prise avec ce drame familiale se déroulant en Malaisie et cette fois-ci la claque fut tout aussi sympathique avec cet « heroic bloodshed romantique ». Il va de soi que le film était connu (et pas assez du plus grand nombre malheureusement) ; des images et séquences avaient été vus au fil du temps, mais le voir dans son entier m’a sincèrement bouleversé.

My Heart Is That Eternal Rose nous raconte quoi ? L’Amour. Le seul, l’unique, le vrai. Rick et Lap s’aiment. Ils sont ces deux jeunes tourtereaux qui se tournent autour. Le père de cette dernière (affilié aux triades) se fait aider de Rick et d’un flic ripou dans une mission commanditée par un chef de triade. Les choses tournent mal. Le flic ripou est tué, le père de Lap est en danger, Rick parvient à s’enfuir aux Philippines espérant que Lap et son père le rejoignent bientôt. Mais pour sauver son père prisonnier des malfrats, Lap est obligée de se marier à un caïd sans que son bien aimé le sache. Six ans passent, Rick revient à Hong Kong pour exécuter un contrat. Il y retrouve Lap…

My Heart Is That Eternal Rose se veut une histoire simple mais qui s’avère rondement mené par un cinéaste au talent propre (à la touche si personnelle, authentique) qui parvient à signer une œuvre à la fois déchirante et enivrante. Une œuvre où suinte l’émotion et la tension des plus intense qui soit. Magnifique. Techniquement réussi (photo, effets stylistiques,…), Patrick Tam nous invite avec My Heart Is That Eternal Rose à plonger dans un polar efficace où la narration, les scènes d’actions et le romanesque sont d’une poésie sombre qui nous happent totalement. Les performances des acteurs sont parfaites avec notamment le trio amoureux qui prend place : Kenny Bee (impeccable sous les traits du héro tragique), Joey Wong Tsu Hsien (juste magnifique, on en tombe amoureux) et Tony Leung Chiu Wai (réellement touchant). On n’oubliera pas non plus les méchants de service avec Ng Man Tat en pourriture de flic sans scrupule, un Gordon Liu sadique à souhait (jouissif) et un Michael Chan Wai Man qui en impose sous ses airs de boss tout en retenu.

Il y a tellement à dire sur ce film que les mots me manquent pour crier tout mon amour à My Heart Is That Eternal Rose et dire combien ce film est beau et puissant. Ici pas de démonstration débordante à la John Woo mais tout comme Ringo Lam, Tam apporte un soin singulier et particulier à ses personnages et à leurs psychologie. Et qu’importe que Patrick Tam ne voulait pas de cette note d’optimisme en tout fin de métrage, ce n’est pas tant ça qui est important. Ce qui est important c’est que Patrick Tam Kar Ming is the best et ça, je ne viens de le réaliser qu’aujourd’hui.

PS : Comparaison à deux sous : Joey Wong ça a tout de même plus de tronche que Sally Yeh (The Killer, 1989) au micro (et même tout court).

PS 2 : Ce qu’After This Our Exile est déjà loin (2006) ! Allez, Patrick on en veut encore du vrai bon cinéma !

I.D.

14 commentaires:

Yui et sa moumoute humide a dit…

ah quand même, t'as mis le temps!
J'avais posté le clip de la chanson titre sur cinémasie (mais bonjour pour le retrouver .. ça permettra de redetterer de beaux troll à l'occaz), ainsi que le gunfight de fin sur le célébre topic "Discussion en cercle fermé sur les Gunfight Wooien avec Merej qui pête un câble" Reste que tu as omis de parler de la moumoute à Gordon, et de citer Christopher Doyle! (c'est un peu la star du film cette photo, je kiffe ce plan de gymnase avec sa belle porte jaune .. du pur Tam tout en applat). Sorti deux mois avant The Killer pour info (et mega-bide .. sniff)

Xavier C. a dit…

Sans être aussi enthousiaste que toi, effectivement un très bon cru HK d'époque. Très supérieur à bon nombre de polars HK de ces dix-quinze dernières années. Belle alchimie entre romantisme, polar et nostalgie. Mais là n'est pas le problème, I.D.

Le problème, I.D, c'est pourquoi avoir attendu trois putains d'années pour voir ce classique réédité? Hein? HEIN??

I.D. a dit…

Xavier C., je sais, je sais. Trop de film et pas le temps nécessaire pour assouvir cette passion du cinéma et il m'en reste tout un tas qui s'empile..., j'imagine comme tout le monde. Jamais trop tard à ce qu'on dit mais quand même. ^^

C'est vrai Yui et sa moumoute humide, je pourrais parler de Gordon "moumoute style" et la photo de Chris' Doyle qui m'a mis sur le cul (le gymnase !), disons-le mais ça, c'est le résultat de l'écriture de ce billet juste après son visionnage. J'étais encore ailleurs. J'y pense, j'y pense sur le moment où mes doigts glissent sur le clavier mais ils n'apparaissent que dans ma tête et pas dans le billet. Tu es ici pour le rappeler et rendre à César... enfin bref. J'ai un peu la gueule enfarinée moi ce matin. J'y reviendrai peut-être un jour dessus ici ou ailleurs...

Sinon, Yui effectivement dans le billet que j'ai écris pour The Killer, tu en faisais déjà référence de ce film passé "inaperçu". Parfois l'histoire ça retient ce que ça veut bien retenir. Heureusement qu'il y a des dénicheurs historiens cinéphiles comme toi pour interpeller un bon coup. Sinon, j'ai voulu retrouver les commentaires sur le forum de Cinémasie. Pas tout trouver (comme le clip que j'ai d'ailleurs vu, je m'en souviens), j'ai triper par moment en relisant des com' mais c'est sacrément foutraque pour remettre la main sur tous ce qui parle de MHITER. On a trop troller mec, euh gonz', on a trop troller... ;)

Ce gunfight de fin, pas de chichi, la réal' stylée, ça tire pas en longueur, c'est tragique, c'tte claque ! (même si je l'avais déjà vu sur YT, là c'est plus pareil). Je m'attendais à d'autre note sur Cinémasie mine de rien. Déçu de ça. J'imaginais plus de "4".

Xavier C. a dit…

Ordell a donné une super note quand même, quand on connait le bonhomme!

Faudrait que je le revois.*

*phrase pour faire genre "le keum il va essayer de réajuster sa note mais en fait il a pas que ça à foutre mais ça fait toujours bien de terminer par un truc comme ça".

Yui a dit…

ah les notes cinemasie, entre un jonathan-asia en perpetuel craquage de slip et qui rajoute +2 a tout les films HK, et un ordell tjs aussi peine à jouir ... dur de trouver le juste milieu ... 4.75 ça fait bcp quand même ^^ Et puis vu la tronche de l'algo, vaut mieux pas trop à chercher le pourquoi du comment ...

I.D. a dit…

Les notes ! L'objectivité n'existe pas, n'est-ce pas ? Ordell, il est dure. Je pensais l'être mais lui, c'est quelque chose. Y a des fois, t'as envie de lui dire de se dérider. Après il adopte sa ligne conductrice. jonathan-asia, c'est un brave gars et je dis pas ça parce que je participe un peu sur HKCM et qu'il est présent. Mais il transpire le gars qui note avec un kiffe singulier, ça vient des tripes. Après il est clair qu'on peut dire qu'il craque du slip. Et moi donc ?! Yui, t'as vu certaines de mes notes sur certains Cat.III, c'est la même. En vérité, je note aussi pour une ambiance au-delà du film, les souvenirs que film me communique (enfin en particulier les films HK et jap' aussi). Bon là, My Heart... c'était moi dans mon salon, sur mon canapé avec ma tasse de thé cette semaine. Mais je me devais de lui donner un 4.75 pour ce qu'il m'a mis et aussi parce que j'ai repensé aux notes donné à certains Woo, Lam et Hark. Chose que je ne fais jamais. J'ai pas de film référant sur lequel je me base lorsque je note sur Cinémasie. Mais effectivement, c'est peut-être bcp, j'avoue^^ sans doute que ça méritait véritablement un 3, 3.25 même moins, j'en sais rien si on essaye d'être objectif mais vu que ça existe pas l'objectivité... :)

Quant à l'algo'.... j'espère voir du changement avant le Mad Max à cheval en 2012 auquel on n'échappera pas. ;)

Guesar met un 3.75 c'est peut-être lui qui a raison. Et toi ?

Yui a dit…

Je mets pas de note, l'affaire est reglée :) Suis bien incapable d'en donner une de toute façon! C'est pas tant le pb de donner une echelle que de comparer un film à un autre, de fil en aiguille on finit par faire des classements et autres top ... et ça c'est le mal absolu! Après on te prend pour un fou quand tu expliques trouver plus d'intérêt dans un film moyen qu'un bon film :D A l'heure P2P où le vrai luxe est maintenant de savoir quoi regarder et aussi de se donner les moyens de pleinement l'apprecier, la curiosité et le vagabondage sont des chemins précieux!

Xavier C. a dit…

En parlant de P2P. Aujourd'hui je voulais faire ma bonne action en m'achetant le dvd de Confessions (Nakashima Tatsuya) à Pékin (ok, c'est une copie quoi qu'il arrive), mais c'est quoi ce délire, ils n'ont que le DVD japonais sans sous-titre en magasin, même pas l'édition HK! Donc, à ce tarif, ça sent le P2P ma chère Matsuno-san, et quoiqu'il arrive, je vais VRAIMENT l'apprécier -quant à savoir si c'est bien ou pas, la question est tout autre. Tu l'as vu?

I.D. a dit…

Confessions, je l'attends de pieds ferme. Il n'y a que le P2P qui me l'apportera (sans doute)... vive le vagabondage !

Tiens Xavier C, t'as la même question que le père Olrik sur Bulles de Japon à l'encontre de la jolie Yui. Elle réponds négativement à la question mais nous invite également à voir ce qu'en pense Oli sur échec et cinémat.

Yui a dit…

cinemasie est de plus en plus down quand même, ça devient inquietant, je compte plus le nombre d'accès menant vers une page blanche! et les stats de visite se cassent méchamment la gueule :'(

I.D. a dit…

Ok, je ne suis donc pas tout seul. J'y suis parvenu ce matin mais en fin de matinée, cet aprem et ce soir, impossible de me connecter à Cinémasie.

Un bail que je ne regarde plus les stats. Si ça remarche, je zieute mais en même temps, fallait pas s'attendre à autre chose. Un site qui reste en l'état, état léthargique c'est forcément le résultat en terme de visite. Y a même pas d'annonce sur le planning de la sortie de Vertiges, film viet' sorti mercredi dernier à ce que m'en disait tout à l'heure Diana. Sinon la situation est en effet inquiétante. Qu'on nous rende notre buvette !

Xavier C. a dit…

Hélas, comme tout site où il y a bien moins d'activité et où le référencement sur les moteurs de recherche reste une BLAGUE depuis quelques années, les visites chutent en toute logique. Même si on est sous la barre des 2000 pages vues depuis de nombreux mois déjà. J'avoue que je ne prète pas attention aux stats, je ne sais même pas à quoi elles riment.

Si vous avez des questions techniques, il y a toujours le forum. Peut-être que quelqu'un vous dira la raison. D'ailleurs, sous Google Chrome, l'interface de rédaction ne s'affiche pas. Pratique. Hmmm...

Sinon, le Vertiges, j'espère qu'on aura une critique ici, au moins !

I.D. a dit…

Vertiges ? Diana qui s'y colle mais sachant qu'elle a beaucoup de taf c'est pas pour tout de suite. Teaser : le film n'en vaut pas la peine.

Les stats, c'est toujours intéressant je trouve. Ca permet de prendre la témpérature. D'où l'importance aussi de faire peau neuve de temps à autre, de proposer des choses nouvelles pour ne pas voir les gens se lasser et les voir partir ailleurs. Maintenant, Cinémasie ça reste un site comme Allociné, c'est surtout une base de donnée dans laquelle tu viens te renseigner, au passage tu prends un ou deux avis. En ce qui concerne les news, je ne sais même plus si c'est le bon endroit pour... n'empêche que des stats qui se cassent la gueule, c'est jamais très bon. Et il n'y a pas que des histoires de moteur de recherche, il y a aussi la publicité que tu en fais au quotidien. Un sacré boulot en sommes. Réalisez un partenariat avec Google ! ;)

Sora a dit…

Pour les stats, j'ai résolu le pb .. je les regarde plus depuis 2 ans. Le groupe FB culminant à 15 personnes Fr m'a calmé :D (une fois tous les 3 mois, histoire de voir s'il y a pas une merde de serveur). Entre un portrait Adachi tous les 6 mois, où des chro hebdomadaires des sorties FR .. je sais la cruelle difference de fréquentation de ça fera .. mais je sais que ça interressera tjs du monde (réponse: moins que pour I saw the devil). Par contre le truc chiant c'est le référencement qui devient de plus impitoyable, faisant la prime aux flux courants. Mais bon, là c'est pareil .. il m'arrive de tomber sur des petits sites artisanaux de qualité, et c'est pas ça qui m'empeche de dévorer et apprecier leur travail. J'ai kické mon twitter aussi, ras le cul des métriques et longueur de bite.

Publier un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money