samedi 23 août 2008

Les Fleurs de Shanghai : Le quotidien des "Fleurs"

samedi 23 août 2008

Hou Hsiao-hsien signe avec Les Fleurs de Shanghai (1998) un film relatant l’univers méconnu des maisons closes du 19ème siècle à Shanghai. Avec ce film quasi-documentaire, HHH nous fait voyager d’une enclave à une autre, d’une courtisane à une autre avec une minutie frappante. Il y détaille avec précision les codes et les règles qui gèrent cet univers refermé sur lui-même et dans lequel il nous enferme (cage dorée). Huit clos perpétuel où sa réalisation minime peint à chaque plan-séquence un tableau. Il nous dépeint des tranches de vie, celles de ces « Fleurs », entre parties de mah-jong et manigances. Chaque tableau s’efface dans un fondu noir pour nous en dévoiler un autre, où l'on y fume de l’opium entre deux gorgées de thé.

HHH nous prend par la main et nous installe devant ces tranches de vie. Il nous montre un univers et des atmosphères disparues. Les Fleurs de Shanghai, un film anthropologique ? Oui, tout y est : les relations entre les protagonistes, les magnifiques décors et les costumes splendides.

Pourtant si l’ensemble de cette œuvre est criante de vérité, le travail de recherche et de composition nous le démontrent, une certaine lassitude pourrait s’installer. L’ambiance est bien présente mais est-ce que les Rubis, Jasmin, Wang, Hong, Perle, Trésor, Emeraude, Luo et Phoenix d’Or nous touchent ? Est-ce que ces personnages nous parlent ? Sommes-nous véritablement touchés par le destin de cette bourgeoisie disparue et de leur passe-temps -les courtisanes- ? On peut s’émouvoir certes du destin des ces « Fleurs » achetées, éduquées pour devenir des prostituées de luxe. S’émouvoir de leur déchéance lorsqu’elles ne sont plus les premières, mais relayées en bas de tableau où leur seul espoir réside dans le rachat de leur liberté et d’un mariage.

Les Fleurs de Shanghai est un film magnifique pour tout ce qu’il représente. Hou Hsiao-Hsien nous livre une œuvre magistrale, fidèle à lui-même. Toutefois, on peut être peu réceptif aux intrigues et à cette vie trop mondaine.

I.D.

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money