dimanche 23 mai 2010

La Palme d'Or pour Apichatpong Weerasethakul et l'Oncle Boonmee [Cannes 2010]

dimanche 23 mai 2010

On espérait secrètement une récompense pour le cinéaste thaïlandais Apichatpong Weerasethakul, et on s'est vu gâtés, Uncle Boonmee (Lung Boonmee raluek chat) a remporté la palme d’Or de cette 63ème édition.

Après avoir été récompensé en 2002, avec Blissfully Yours (Sud Senaeha) du prix Un certain regard et en 2004 avec Tropical Malady du prix du jury, Apichatpong Weerasethakul se voit repartir avec l’ultime distinction, une première pour la Thaïlande. Un grand bravo à Jo !

Ajoutons aussi que trois autres prix ont été décernés dont, le Prix du scénario pour LEE Chang-dong et son Poetry, celui d'Un Certain Regard pour le sud coréen HONG Sangsoo, avec HAHAHA et le prix SACD pour le vietnamien Phan Dang Di pour Bi, dung so !

Voir la bande annonce de Oncle Boonmee :

Plus d’infos sur le site officiel de Cannes : www.festival-cannes.fr/palmares

12 commentaires:

David Tredler a dit…

Je sais pas quoi dire... Bon c'est une Palme audacieuse, mais je sais d'avance que le film va me gonfler... ^_^

Xavier a dit…

Je ne sais pas si on peut parler de Palme audacieuse puisque, selon la plupart des journalistes ciné sur place, le film était largement au-dessus du lot. Les "bravos" lors de la remise de la palme sont d'ailleurs assez rares pour être soulignés. Et finalement, le fait qu'AW reçoive la plus haute distinction reste très cohérent avec sa carrière : Prix Un Certain Regard (blissfully yours en 2002), Prix du Jury (Maladie Tropicale en 2004) et maintenant la Palme avec l'Oncle Boonmee (qui partage la jungle et les "esprits" déjà présents dans Maladie Tropicale). Certains journalistes (comme ceux de france 2) parlent même de film expérimental alors qu'il contient à nouveau les motifs déjà vus chez AW, mais sous un jour nouveau. Mais non, au lieu de parler cinéma, on préfère dire que c'est la Palme pour un réalisateur au nom imprononçable, que c'est une Palme politique, que c'est une première pour la Thailande, etc...Normal, sans doute, s'ils n'ont rien à dire sur le cinéma d'un tel jeune maître.

I.D. a dit…

Faut voir. Ne jugeons pas avant d'avoir vu. Même si Apichatpong a son style, c'est clair. Mais je sens que ce film sera véritablement éthéré et fantasmagorique, au vu des premières images.

Sinon, on s'en doutait pour les journaleux mais je l'ai mauvaise concernant nombre d'entre eux. Encore hier en regardant le Zapping de Canal +, j'ai pu y voir une journaliste de France 3 qualifier ce film de : "pas à la mode" !!! J'ai envie de lui demander, c'est quoi un film "pas à la mode" ?!
Enfin, c'est Cannes, une Palme qui ne divise pas, c'est pas vraiment le festival de Cannes donc... ;)

Xavier a dit…

J'ai vu cette journaliste aussi. Et encore, j'ai vu le zapping lors de l'Edition Spéciale de Bruce Toussaint sur canal, ils s'amusaient à faire un rébus pour savoir comment prononcer le nom du réalisateur. Par contre, le film, personne n'en n'a parlé, ou alors pour souligner sa lenteur en commençant par une revue du presse du figaro et du parisien, à peu près les seuls mag français qui l'ont descendu...

David Tredler a dit…

Xavier, même si le film a été remarquablement bien accueilli par la presse, cela reste une Palme audacieuse, quel que soit le parcours de Weerasethakul. Les films peu accessibles et qui promettent de laisser perplexe une frange de ceux qui le verront reste audacieuse, et c'est tant mieux.
Moi le cinéma de Weerasethakul ne me fait pas tripper, mais que l'on récompense un tel cinéma ne me déplait pas.

I.D. a dit…

De Bruce Toussaint, j'en attendais pas moins. Et j'apprécie le bonhomme en plus. Mais c'est tellement plus facile de s'amuser d'une identité que de parvenir à parler du film.

Ensuite, la presse comme Le Figaro, bah c'est pareil, je ne m'attendais pas à autre chose. Tiens, je repense au forum de Cinémasie Xavier et au journaliste qui dit d'Outrage que parce que c'est un Kitano, il aime pas. Qu'est-ce qu'on peut faire avec des gens pareils ? C'est fou.

Diana a dit…

Tiens à la pause déjeuner j'ai lu l'article du Métro. Et oh surprise il plébiscite avec enthousiasme le film d'Apichatpong, ça fait du bien :)

http://www.metrofrance.com/cannes/la-palme-d-or-au-thailandais-weerasethakul/mjew!bKfXezN7UlLlQ/

Xavier a dit…

Merci Diana! Et il y a de magnifiques messages de rédacteurs de médias très critiques, je pense à Chronicart qui écrit :

"Joie, de voir remis à Apichatpong le titre suprême pour ce film merveilleux. (...) L'écart entre Oncle Boonmee et le reste des prétendants était si grand, si évident, que le nier eut été carrément indécent. Ce n'est pas seulement qu'on tenait là un film meilleur que les autres - il l'est, de très loin -, c'est surtout que sa capacité d'invention, sa manière de s'en remettre à un langage qu'il invente en même temps qu'il le parle, l'évidence douce du génie de sa mise en scène, sont inversement proportionnels à l'inspiration globalement routinière, sans surprise, de la concurrence. Encore fallait-il que, à cette évidence, le jury présidé par Tim Burton ne reste pas aveugle. Ce fut le cas, et il faut lui en être reconnaissant : merci à lui pour cette palme d'anthologie - d'hantologie, aussi : Oncle Boonmee couronné, c'est le triomphe des fantômes."

Les Inrocks :
"Le choc du Festival 2010 est venu de Uncle Boonme, cinquième long-métrage du doux Apichatpong Weerasethakul, désormais leader incontesté du jeune cinéma mondial à 39 ans."

Et petit clin d'oeil à Romain LeVern d'Excessif.com :
"Pour ceux qui aiment ses transes hors du temps et hors des conventions, c'est un pur nirvana, faisant ressentir cette présence incroyable des choses de la vie qui à la fois nous dévastent, nous dépassent et nous portent. L'état de grâce au cinéma existe donc."

Et il y en a tant d'autres. Dommage que la Une du Parisien "Mais qu'est-ce que c'est que cette Palme d'or?" va dissuader beaucoup de parisiens d'aller voir le film, sûrement le seul lieu où le film sera projeté. J'espère qu'il va avoir un beau parcours à l'étranger, il y a sûrement des gens plus ouverts et réceptifs que les français qui ne connaissent de la Thaïlande que "les films de baston avec Toni Jaa"...

Diana a dit…

Merci Xavier pour ces extraits. Tiens j'ai vu que tu avais publié la date de sortie du film, c'est une très bonne nouvelle ! Donc pour ceux qui seraient intéressés rendez-vous le 1er septembre 2010 : http://www.cinemasie.com/fr/depeches.html?depeche_id=2054

Xavier a dit…

Je vais sans doute faire le crevard et demander une place en projo presse (malgré Cannes, il y en aura peut-être une?) puisque si ça se trouve, le 1er, je serai soit dans l'avion, soit déjà trèèès loin =)

Diana a dit…

J'ai cru lire ta déception sur le fait que tu n'aurais certainement pas l'occasion de découvrir le film à sa sortie française. J'ai envie de te dire "Fonce, fais le crevard" ! Tiens, ça te dirait pas d'ajouter deux noms à ta demande de projo press ? A tout hasard, en tout amitié, vraiment :)

Bamboo a dit…

Je suis d'accord avec le monsieur au-dessus là, je ne suis pas une inconditionnel des films de khun Apichatpong mais je suis tellement contente pour cette palme

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money