dimanche 27 décembre 2009

Les Voisins du Village : Les on-dit [Cycle Singapour, Malaisie]

dimanche 27 décembre 2009

Cette production Cathay-Keris en N&B devait ouvrir les hostilités du Cycle Singapour, Malaisie : Le Cinéma ! Le destin (mouvement social) en aura voulu autrement. Ce n’était que partie remise puisqu’elle fut projetée en ce samedi 27 décembre 2009 à la place de When the Full Moon Rises (2008) qui fut donc déprogrammé au profit du film de Hussain Haniff : Les Voisins du Village / Jiran Se-Kampong (1965). La raison ? Les copies de l’oeuvre de Mamat Khalid manquaient à l’appel. Une nouvelle partie remise nous attend donc pour plus tard. En attendant, nous découvrions l’un des trésors des studios…

Nous suivons la vie de plusieurs jeunes gens d’un village malais de Singapour. Ces derniers désirent s’émanciper de l’ordre établi…

Les Voisins du Village réjouit. Enfin un peu. Après La Médisante Victime (1959) et Amour et Affection (1965) l’enthousiasme pour ces vieilles œuvres du registre des studios Shaw et Cathay avant le début du Cycle en avait pris un coup. Si l’enthousiasme n’est toujours pas au rendez-vous, ce film de Hussain Haniff montre un intérêt certain. On trouve ici le cinéaste plus inspiré. Notamment dans la façon qu’il a de montrer un Singapour qui change avec pour toile de fond le conflit intergénérationnel. Des jeunes qui s’émancipent, des parents qui vivent par procuration ou qui ne les comprennent pas ou plus et les commérages qui s’invitent à leur quotidien.

Si Les Voisins du Village ne brille pas par sa mise en scène qui reste somme toute classique et ses interprétations qui souffrent d’une époque (un aspect caricatural), le film parvient à dépeindre les changements d’un pays avec eux les relations humaines qui n’échappent pas toujours au stéréotype (malheureusement). Le traitement n’est pas toujours du meilleur effet ainsi le récit se perd dans un trop plein de personnage et leurs histoires manquent de force et d’émotion. Si le sujet des Voisins du Village est intéressant, Hussain Haniff manque de conviction dans son propos. Un propos tout en surface mais qui souligne tout de même les mentalités rétrogrades.

Finalement, Les Voisins du Village offre un regard juste sur une société en mutation bien que le désintérêt (pour ses personnages) se fasse sentir de temps à autre même avec certaines scènes amusantes (relation parents-enfants), mouvementées (course-poursuite) et dures (le viol).

> Rediffusion le samedi 30 janvier à 20h

I.D.

0 commentaires:

Publier un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money