lundi 31 décembre 2007

L'Autocuiseur, le riz et l'Asie

lundi 31 décembre 2007

Je me suis toujours demandée d'où provenait cette différence d'appréciation dans la cuisson du riz... Certains vous diront que cuire le riz à la façon occidentale (en l'ébouillantant puis en l'essorant), le rend moins collant et plus ferme, à l'inverse les asiatiques ne jureront que par une méthode : l'Autocuiseur. Parce ce qu'il faut bien avouer que l'époque de la grosse marmite qui laissait un épais fond collant et carbonisé était bien pénible... Je m'adresse à tout ceux qui sont passés par la case « grattage de fond de casserole » à chaque fin de repas.

Etant petite, je ne comprenais d'ailleurs pas le sens de la pub Lustucru avec cette petite mamie scandant le slogan « la fin des passoires est arrivée ! », n'ayant à mes souvenirs jamais utilisé de passoire pour cuire mon riz. De là me sont venues toutes ces interrogations sur la façon de cuire le riz, et je me suis vite aperçue que la méthode Autocuiseur était loin d'être populaire, mise à part dans les familles Asiatiques.

Tout ça pour en venir à l'importance de cet objet, parce qu'en comptant une portion midi et soir, et 4 bouches à nourrir, il faut admettre que mettre 3 verres de riz dans un bac, ajouter de l'eau puis appuyer sur un bouton était un véritable jeu d'enfant.

Wong Kar Wai fait d'ailleurs un clin d'oeil à cette invention dans In the mood for love, lorsque Maggie Cheung montre à sa voisine, émerveillée, l'Autocuiseur que son mari lui a ramené du Japon.

D'après les Asiatiques la meilleure marque en matière d'Autocuiseur serait National, choisissez davantage un modèle anti-adhérent, encore plus simple pour le nettoyage. J'ai lu sur des forums que les notices étaient parfois peu lisibles. Voici quelques conseils : choisissez un riz Thaï parfumé, mettez le riz (doser avec 1 verre = 1 personne), rincez-le jusqu'à ce que l'eau soit claire, puis ajoutez de l'eau jusqu'à la graduation (1,2,3..) sur le bac correspondant au nombre de verre que vous avez mis (si vous avez mis 1 verre de riz, mettez de l'eau jusqu'à la graduation 1). Appuyer sur le bouton "Cuisson", c'est tout.

Merci à l'inventeur du Rice cooker, dont je recherche toujours le nom...

4 commentaires:

Yul a dit…

les meilleurs autocuiseurs que j'ai vus sont bien sûr coréens ;) de la marque leader Cuckoo (prononcé "coucou"), des bêtes de technologie, les derniers modèles annoncent même les différents états de cuisson d'une belle voix féminine :)

Sandrine a dit…

Aurais tu des conseilles à me donner pour le choix du riz?J'ai actuellement 5kg de riz à écouler...oui écouler...car j'ai beau changer les quantités d'eau le riz est tout collant et franchement pas terrible...merci!!!

Diana a dit…

Pour la cuisson à l'autocuiseur, mieux vaut privilégier le riz thaïlandais ou cambodgien, ou le riz rond japonais. Je t'avoue n'avoir jamais essayé avec d'autres variétés de riz.

Quel type de riz te reste t-il a écouler ?

Anonyme a dit…

Essayez avec du Basmati, c'est génial. Ni trop d'eau, ni trop peu. Et le riz est juste à point. Ferme, mais pas croquant, ni trop mou. Le Basmati, c'est la vie ! ;)

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money