mardi 12 janvier 2010

881 : Les Papayes du coeur [Cycle Singapour, Malaisie]

mardi 12 janvier 2010

881 (2007) est une comédie musicale Singapourienne de Royston Tan (Oui, oui, le même Royston Tan à l’origine de 15, un long métrage noir sur la jeunesse de Singapour). Les allergiques du genre seront prévenus. N’étant pas une grande amatrice, j’ai été surprise par ce long métrage, agréable dans sa globalité malgré une fin longuette plombée par des maladresses.

Les sœurs papayes sont deux jeunes amies inséparables. Leur rêve, devenir chanteuses de Getail, un genre musical traditionnel chinois.

881 vaut le détour pour ses personnages haut en couleur à la fois stéréotypés mais irrésistiblement drôles. On pense à la tante désinhibée et au bon cœur, ayant toujours la phrase et l’attitude pour faire rire. Les deux sœurs de cœur sont pas mal dans leur genre, délurées et complices, leur relation joviale est contagieuse. Sans oublier le fils de la tante, sourd et muet qui ne cesse de s’amuser avec une poule. Voilà une famille comme on les aime, malicieuse et légèrement cinglée…

Autre point fort, les chansons, il s’agit tout de même d’une comédie musicale, rappelons-le. On apprécie ou pas, ça peut navrer comme enchanter, pour ma part j’ai été conquise. Sans pourtant être un sans faute, les chansons sont bien choisies, les chorégraphies aussi, tantôt hilarantes, tantôt émouvantes.

Le point noir est cette fin maladroite, jalonné d’une accumulation de scènes médiocres où l’émotion suscité ne parvient à toucher. La toute fin reste quand même acceptable, Royston Tan a eu un moment de lucidité, ouf !

Donc sans être une comédie musicale à 100% réussie, 881 est un long métrage drôle rempli de vie qui brille par des personnages atypiques et attachants.

> Rediffusion le dimanche 14 février, 17h30, cinéma 1

Diana

4 commentaires:

Xavier a dit…

J'ai cru imploser lors du 360° à l'hopital, avec la jeune femme qui perd ses cheveux à chaque rotation supplémentaire. J'ai trouvé cette séquence tellement, mais TELLEMENT larmoyante qu'elle m'a presque fait détester le film dans son entier...avant de reprendre mes esprits un peu plus tard en me disant, allé, ce n'est pas bien grave finalement. Mais c'est vrai que certaines chansons, bien kitsch, donnent la pêche.

Diana a dit…

Ecoute pour moi la pire scène a été le final de la battle entre les deux groupes, lorsque les filles se retrouvent à terre à fredonner leur chanson d'adieu... C'était à la limite du supportable !
Le 360° était acceptable, tu exagères :) Perso, j'ai trouvé ça émouvant.

Xavier a dit…

Attends, elle était limite entrain de baver dans cette scène! Moi je dis non! Et la tante Ling...mais faites la taire ^^ !!

Diana a dit…

Et alors elle pleurait donc bave oblige. Il faut être au plus près de la réalité non ?^^ Faut dire que ce détail ne m'a pas plus marqué que ça...

Sinon je lance un cri du coeur : Sauvez Tante Ling, Xavier veut sa peau !

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money