jeudi 21 janvier 2010

Rencontre avec Hwang Sok-yong [Centre culturel Coréen]

jeudi 21 janvier 2010

L’écrivain coréen Hwang Sok-yong était invité ce mercredi 21 janvier 2010 à 18h30 au Centre Culturel Coréen pour présenter Shim Chong, fille vendue qui parait chez Zulma.

Après la présentation de l’auteur et de son livre, ce dernier s’est prêté au jeu des questions/réponses qui fut malheureusement trop courte à mon goût. L’auteur s’est bien entendu exprimé sur Shim Chong, fille vendue mais également sur son passé ainsi que ces œuvres antérieurs revêtant un aspect historique. S’en est suivi une sympathique séance de dédicace ainsi que des rafraîchissements servis par les membres du Centre.

Shim Chong, fille vendue prend place à la fin du XIXème siècle. On suit une adolescente qui est vendue pour alimenter la traite des blanches qui sévit alors en Asie du Sud-Est. Son métier de prostituée forcée va la faire voyager au quatre coin de l’Asie sur fond d’impérialisme occidental. On découvre à travers le parcours initiatique de Shim Chong l’envers d’un décor peu reluisant…

Vous pourrez également retrouvé l’écrivain Hwang Sok-yong dans l’émission d’Arte : Metropolis, le 27 février 2010.

Par ailleurs, félicitation au Centre Culturel Coréen pour cette très bonne initiative. Ce fut un véritable plaisir de rencontrer en personne un auteur admirable dont Le Vieux Jardin m’avait bouleversé et dont les mots résonnent encore en moi.

Bibliographie des ouvrages parus en France :

La Route de Sampo ; Zulma, 2002
Le Vieux jardin ; Zulma, 2005
Monsieur Han ; Zulma, 2002
L'Ombre des armes ; Zulma, 2003
L' Invité ; Zulma, 2004
Les Terres étrangères ; Zulma, 2004

I.D.

14 commentaires:

Xavier a dit…

Il y avait surtout Abbas Kiarostami, le même jour, à 20h, à Beaubourg. Je ne m'en rappelais plus. Je veux donc mourir dès à présent.

Quoique, non, je dois déjà mourir parce que je vais manquer Dieu en personne le 11 mars prochain au Centre Pompidou. Ca fait trop, je vais devoir réfléchir.

I.D. a dit…

Abbas Kiarostami était présent à Beaubourg ? Je ne le savais pas. J'avoue ne connaître de lui que Le Goût de la Cerise et Ten. Je ne suis donc pas un connaisseur mais Ten m'avait particulièrement marqué.

Et je m'exclame par un : "noooonn !" Tu vas louper Monsieur Takeshi "beat" Kitano le 11 mars à Pompidou ? Dommage parce que je sais que tu l'aimes le bonhomme et l'un de tes t-shirt le prouve ;)
J'espère bien y être. Ce mec c'est un monument même si je l'ai abandonné après son Aniki, mon frère. Le dernier film vu de lui c'est Zatoichi qui ne m'a pas laissé un grand souvenir si ce n'est le sang de synthèse ridicule. Les années 2000 lui ont coûtées beaucoup. Enfin, en ce qui me concerne.

David Tredler a dit…

Je suis bien d'accord, le Kitano des la décennie écoulée était assez anecdotique comparé au Kitano 90's. Mais j'ai hâte d'assister à sa rétro ^_^

I.D. a dit…

Enthousiaste aussi à l'idée de revoir ses oeuvres à T. Kitano.

Tiens, en y regardant de plus prêt les photos de Hwang Sok-yong, le bonhomme à son petit verre de rouge à ses côtés. Sympa. :)

Xavier a dit…

J'espère que la rétro ne sera pas uniquement axée, si je puis dire, sur son oeuvre en tant que réalisateur. Le découvrir en tant qu'acteur est également intéressant, notamment pour ses rôles moins connus, ses contributions à la télévision nippone, etc. J'aimerais bien voir aussi des documentaires, interviews, etc. Je pense également que l'aventure à la Fondation Cartier risque de valoir le coup. Vu que je vais louper Kitano Sensei à Pompidou, m'enrichir de son oeuvre en tant que peintre/artiste est une pure aubaine.

I.D : Oui, Kitano est en quelque sorte mon Maître spirituel. A mes yeux, le seul réalisateur dont se dégage une poésie d'une infinie tristesse dans un genre pourtant codifié à l'extrême, celui du film de gangster. Mais tout n'est pas à jeter dans ses oeuvres des années 2000. Dolls est un somptueux mélodrame, par exemple. Le film le plus désespéré de Kitano, avec Hanabi et Sonatine. Zatoichi fut un immense succès critique et populaire en son temps, bien que je ne lui trouve que quelques ruptures de ton réussies et un Asano Tadanobu impérial.
Glory to the Filmmaker est un Getting Any? à la sauce 2000, donc facile à conspuer malgré d'évidentes qualités autour du clin d'oeil cinéphile et télévisuel (on rappelle que Kitano était une star du show télévisé). Et Achilles et la Tortue est une belle pause artistique, sensible et apaisée. Reste à voir son prochain film, Outrage, qui revient aux sources du yakuza-eiga.

Si certains d'entre vous assisterons à sa conférence, criez Kantoku Banzai! Banzai! Banzai! ;)

I.D. a dit…

Nous n'y manquerons pas :

Kantoku Banzai! Banzai! Banzai!

;)

Moi, y a toujours un cinéaste que j'ai pas digéré d'avoir loupé c'est Johnnie To pour sa dernière venue à Paris... tsss ! :(

Xavier a dit…

Moi, Johnnie To, j'en ai rien à battre! Sur les photos, il a semblé se la péter sec quand même..! Kitano, s'il est en forme, ça risque d'être quelque chose!

Diana a dit…

@Xavier
P'tit Panda d'Hkcinemagic a eu la chance d'approcher Mister To, et a gardé de bon souvenir de cette rencontre. Donc il se la pète peut être sur les photos (et il a bien le droit non ?!), mais il est resté accessible et sympa, c'est le principal non ? ^^

Xavier a dit…

Tant mieux alors, si cette frime n'est qu'en façade! Mais n'en parlons plus, de cette accessibilité, sinon je m'en voudrai à vie d'avoir raté Kitano-sama... T.T

I.D. a dit…

Oh la ! Attention, l'ami... on ne parle pas comme ça du pape du polar qu'est Johnnie To. Bon, c'est parce que t'es encore dégoûté de louper T. Kitano ? Ca peut se comprendre. Après, il est difficile de comparer deux individus à la personnalité différente.

Je pars du principe de ne jamais juger à l'apparence. Mince, lorsque tu le vois To, il arbore ses lunettes de soleil, son gros cigare et souvent un survêtement immonde tout droit sorti d'un épisode des Sopranos mais cela ne veut rien dire. Tu pourrais te dire ce mec se la pète au même titre qu'un Wong Kar Wai avec ses vitres teintées aux yeux.

Ainsi donc, je l'attends au tournant ton Takeshi Kitano et on va voir ce qu'il va donner parce que si sa prestation se résume au minimum syndicale, je reviens vers toi ;)

Anonyme a dit…

>Kitano, s'il est en forme, ça risque d'être quelque chose!

au dernier Filmex de Tokyo, c'était apparement pas le cas, il a balancé sur tous ses films, disant qu'en définitive ses seuls trucs libres était ses oeuvres televisuelles! Mais bon il doit être assez cyclique le bougre :)
... Et moi provincial de surement louper ses premiers films d'acteurs et autres raretés :'(

Martin

Anonyme a dit…

Quant à johnny to, Mr Carth doit faire reference à l'immonde photo du combo jogging velours + cigare ? :)

Xavier a dit…

Oui, je parlais de cette photo. Franchement, c'est le comble du mauvais goût plein de pognon.

I.D. a dit…

Je suis content que Johnnie To ne mette pas en scène ses films comme il s'habille... ;)

Enregistrer un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money