lundi 7 juillet 2008

Insiang de Lino Brocka : un chef d’oeuvre déprogrammé

lundi 7 juillet 2008

C’était sport ! C’est à un véritable parcours du combattant que les programmateurs de l’évènement Paris Cinéma, mettant à l’honneur les Philippines, ont du faire face depuis l’ouverture du festival : problèmes liés en partie aux copies de films.

Le film du cinéaste philippin Lino Brocka, Insiang (1976) n’a pas été exempt de ces difficultés. Le long métrage n’a pas été projeté comme prévu en ce lundi 7 juillet 2008 à 15h30. Un problème étant survenu lors de la copie du film. Qu’importe, un autre film du même cinéaste a été mis à l’honneur : Tinimbang Ka ngunit Kulang (1974). Projection à découvrir ou redécouvrir malgré le mécontentement de deux ou trois individus…

Tinimbang Ka ngunit Kulang (You Were Judged and Found Wanting) marque par ses images viscérales qui vous prennent dès la scène d’ouverture ; scène d’un avortement clandestin dont le traumatisme verra sa protagoniste, Kuala, tomber dans la folie.

Elle errera alors dans les rues de la ville et croisera son destin à celui de Junior, jeune adolescent aux portes des premiers émois amoureux, issu d’une famille aisée où l’adultère du père est courante.

Elle croisera aussi Berto, défiguré et marginalisée par la société qui l’entoure à cause de sa dissemblance. Kuala sera alors le symbole de l’indifférence au milieu d’une communauté vivant de faux semblant.

Tinimbang Ka ngunit Kulang (You Were Judged and Found Wanting) se veut être un film sur l’intolérance, l’incompréhension de ce qui nous est différent, et une dénonciation du poids de la religion (et de sa bonne Morale) dans une société philippine de l’époque. Le message est fort et transparent. On ne peut qu’être enthousiaste devant cette découverte et plébisciter ce cinéma, lequel nous est encore méconnu à l’image de son auteur.

Illitch Dillinger

2 commentaires:

FredMJG a dit…

De toutes manières, il y aura toujours de perpétuels insatisfaits qui ne mesurent pas la chance qu'ils ont de vivre en France et de pouvoir, s'ils aiment le cinéma, profiter éhontément de tout ce qu'offre Paris. Il est d'ailleurs à noter que le monsieur en question n'a supporté le magnifique film de Lino Brocka que quelques minutes et a déclaré forfait lors du plan sur l'objet du délit (résultat de l'avortement forcé subi par l'héroine)... On peut comprendre que lorsque l'on s'attend à voir une jolie fille perdre sa vertu sur les trottoirs de Manille, le choc est bien rude.
Très joli (et très intéressant) blog par ailleurs.

Anonyme a dit…

En tout cas on a un apercu du film insiang avec la critique d'ecranlarge et les dessins. Pour une fois ce site m'a surpris ! Ca donne vraiment envie de le voir.

A quand une projection sur Paris ou une sortie dvd ?

Simon.

Publier un commentaire

 
Design by Free WordPress Themes | Bloggerized by Lasantha - Premium Blogger Themes | Design Blog, Make Online Money